Presse l Vidéo  l Photos  l Téléchargement

La façade de Nagrala

La façade de Nagrala donne à entendre ces murs, ce soir là.
En passant, vous vous êtes arrêtés, la façade brillait,
il en sortait des sons bizarres...

Vivre s’imagine de dehors,
on devine en passant des vies qui émanent de l’intérieur.
Chaque façade raconte l’intime et
s’accroche à un paysage qui l’anime tout autant.

Intérieur - extérieur.

Il nous faut rencontrer les habitant-es de ces maisons
pour s’installer à leurs fenêtres et jouer des “lierres sonores”,
des contes à rêver l’intime tout en écoutant les sons alentour.

Le, la passant-e modifie par son attention et sa silhouette
le théâtre que suggère notre diffusion.
Nous esquivons notre présence par de brèves interventions visuelles,
surréalité que nous griffonnons très légèrement.

Les sons qui passent par la fenêtre sont ceux du lieu que nous amplifions
et ceux d’autres quotidiens qui ont fait le voyages dans nos malles.
La musique qui nait est improvisée,
elle a la taille de la maison mais une maison comme maquillée.

Les enfants vont et viennent à la fenêtre.
A la fin nous prenons nos valises et nous repartons,
sans faire de bruit ...

 

 

[télécharger le texte - Fichier Word 29Ko]

 

 

PHOTOS

Auriac du Périgord /2002
 

vignette n° 6
en arrière   [1][2][3][4][5][6][7][8][9][10]   en avant
Photos N° 2 à 9 : Isabelle Mourceau
Sténopés N° 1 et 10 : Anne Fave